logo Orixha mobile logo Orixha mobile

L'Hypothermie Ultra-Rapide
pour améliorer le pronostic vital de l'Arrêt Cardiaque

Arrêt Cardiaque et Hypothermie Thérapeutique

Dans les pays industrialisés, l'arrêt cardiaque est un enjeu majeur de santé publique avec près de 700 000 cas chaque année aux Etats-Unis et en Europe. Sur le tiers de patients réanimés avec succès, les deux tiers décèdent à l’hôpital du fait du syndrome post-reperfusion.

En effet la reperfusion cardiaque, suite à une réanimation réussie, provoque une cascade inflammatoire qui atteint les organes critiques (cerveau, cœur , rein) et peut provoquer notamment un œdème cérébral mortel. Cette dysfonction consécutive à la reprise de l'activité cardiaque aggrave le pronostic et les chances de survie à un arrêt cardiaque extra-hospitalier sont aujourd’hui d’environ 10% seulement dans les pays industrialisés.

L'hypotermie thérapeutique à 33°C permet de protéger les fonctions cérébrales et cardiaques. Néanmoins les méthodes d’hypothermie conventionnelle (combinaisons et couvertures réfrigérantes externes) actuellement disponibles ne permettent pas d'atteindre la température cible suffisamment rapidement pour enrayer la cascade inflammatoire et réduire significativement l’impact mortel du syndrome de reperfusion. La vitesse de refroidissement de ces systèmes est comprise entre 0,25° C et 1°C / heure d’ou une protection par le froid des organes critiques qui n’intervient qu’au bout de 3 à 6 heures.

Orixha développe le dispositif médical LV4C (Liquid Ventilation for Cooling). LV4C induit une hypothermie thérapeutique protectrice des organes critiques en quelques minutes en utilisant les poumons comme chambre d’échange thermique. Cette méthode brevetée repose sur une ventilation du patient par un liquide à température contrôlée et chargé en oxygène pendant environ 30 minutes.

Une technologie de rupture qui répond à un besoin médical fort

La ventilation liquide « lung conservative » développée par l’équipe d’Orixha consiste à remplir les poumons avec des perfluorocarbones liquides à température controlée et d'utiliser les poumons comme bio-échangeur thermique. Grâce à la capacité de ces liquides à dissoudre de grandes quantités d'oxygène et de dioxyde de carbone, les échanges gazeux sont assurés pendant la procédure.

Cette technologie est issue de plus de 15 années de recherche académique ayant aboutit à la création d'Orixha en 2018. L'objectif d'Orixha est d’industrialiser cette innovation académique, de la valider cliniquement pour qu’elle soit disponible dans les centres d’urgences et réanimation et permette de sauver des vies.

Grâce à des algorithmes qui modélisent les mouvements de liquide dans les voies aériennes, le ventilateur liquidien LV4C est capable de contrôler précisément les volumes et pressions instillés. Ceci permet d’assurer la sécurité de la procédure qui préserve la physiologie des poumons, d’où le terme anglais « lung conservative liquid ventilation » pour désigner notre technologie

Notre prototype de dernière génération est capable de ventiler et d'induire un refroidissement complet d’un organisme de 80 kilos en seulement 20 minutes, avec une précision de l'ordre de 0,1°C. A la fin de la procédure, le ventilateur draine automatiquement les liquides résiduels dans les poumons afin de permettre une récupération optimale sous ventilation mécanique traditionnelle.

Orixha s'appuie sur une forte preuve de concept obtenue après de nombreuses années de recherche menées dans les laboratoires de l'Université de Sherbrooke (Canada) et de l'Institut Nationale de la Recherche Médicale (Inserm, France). L'ensemble de ces travaux a permis de développer 7 générations de prototypes fonctionels, 4 brevets et plus de 50 articles dans des revues scientifiques internationales.

Les travaux expérimentaux in vivo suggèrent que l'utilisation de la ventilation liquidienne pourrait améliorer significativement le taux de survie après un arrêt cardiaque réanimé.

Actualités

L'équipe

Photo Fabrice Paublant

Fabrice Paublant

CEO, co-fondateur

Fabrice Paublant est titulaire d'un B.A. de l'ESSEC, Paris et d'un M.B.A. du MIT Sloan School of Management, Cambridge, USA. Il est un investisseur, expert en Go-to-Market et création de valeur dans le domaine des sciences de la santé. M. Paublant a été directeur du groupe IPSEN, une compagnie pharmaceutique française, pour l'Europe de l'Est. Il a été consultant pour le Boston Consulting Group à Boston. Au cours de ces 3 années au BCG, il a travaillé avec des compagnies pharmaceutiques et de biotech sur des questions stratégiques et opérationnelles. En 2004, il founde les Laboratoires Narval S.A. Narval, spécialisés dans l'innovation médicale pour les troubles respiratoires et et du sommeil. En 2009, Narval a été vendue au leader du domaine des troubles du sommeil : ResMed. M. Paublant est aussi cofondateur et PDG de la compagnie Cellipse, qui developpe des inhibiteurs des kinases reposant sur l'approche Cell-to-Drug.

Photo Hervé Walti

Hervé Walti

MD, MSc, co-fondateur

Hervé Walti est pédiatre, ancien directeur et chef du département de pédiatrie du Centre Hospitalier Universitaire de Sherbrooke (CHUS) au Canada.
Dr Walti est Chief Medical Officer d'Orixha

Photo Alain Berdeaux

Alain Berdeaux

PharmD, MD, PhD, co-fondateur

Alain Berdeaux est titulaire d'un doctorat de Pharmacie (1971) et d'Université (1978). Il poursuit ensuite avec un doctorat de médecine (1985) et devient ensuite professeur de pharmacologie expérimentale et clinique (1987) à l'Univsersité Paris-Est Créteil. Il a été directeur pendant 14 ans d'une équipe de recherche Inserm (U 955, équipe 3) et directeur de l'école doctorale SVS de l'Université Paris-Est. Il est actuellement professeur Emerite de la même Université et membre de l'académie Nationale de Pharmacie ainsi que de l'American Heart Association. Pendant toute sa carrière, Alain Berdeaux a été impliqué dans la recherche en physiologie et pharmacologie cardiovasculaire et il a publié plus de 230 articles dans des revues internationales. Pendant environ 20 ans, il a travaillé sur les bases mécanistiques de la protection induite par la ventilation liquide totale après l'arrêt cardiaque.

Photo Renaud Tissier

Renaud Tissier

DVM, PhD, co-fondateur

Renaud Tissier est professeur de pharmacie et toxicologie et directeur scientifique de l'Ecole Nationale Vétérinaire d'Alfort (EnvA France). Il a obtenu son doctorat d'Université en pharmacologie à l'Université Paris Sud en 2003. Il a été coordinateur de nombreuses bourses de recherche et a publié plus de 100 articles scientifiques dans des revues internationales. Il a participé à plus de 100 conférences dans des congrès nationaux et internationaux.
Il est aujourd'hui leader d'un groupe de recherche travaillant sur les effects de l'hypothermie ultra-rapide et de la ventilation liquide dans les situations critiques comme l'arrêt cardiaque ou les états de choc.

Photo Philippe Micheau

Philippe Micheau

Eng., PhD, co-founder

Au cours des 20 dernières anénes, Philippe Micheau a conduit des travaux de recherche sur les aspects d'ingieniérie de la ventilation liquide au sein d'un groupe de recherche de l'Université de Sherbrooke (Canada). Le but principal de ses recherches est de développer de nouvelles solutions de support respiratoire en remplaçant l'air médical par des perfluorocarbones liquides.

Photo Mathieu Nadeau

Mathieu Nadeau

Eng., PhD, co-fondateur

Mathieu Nadeau est diplômé de l'Université de Sherbooke en ingieniérie mécanique. Depuis 10 ans, il travaille au développement de nouvelles solutions technologiques pour les ventilateurs liquidiens. Au cours de ses travaux de maîtrise, il a developpé une solution unique pour induire l'hypothermie ultra-rapide chez des patients après un arrêt cardiaque. Au cours de son doctorat, il a modélisé les modalités de refroidissement lors d'une ventilation liquide. Il a aussi travaillé au design et à l'implémentation de système de contrôle qualité pour le dispositif médical.
Il est aujourd'hui responsale de projet à Arjo et travaille sur l'ergonomie et les front end innovations.

Photo Matthias Kohlhauer

Matthias Kohlhauer

DVM, PhD, co-fondateur

Matthias Kohlhauer a été diplomé en 2012 de l'Ecole Nationale Vétérinaire d'Alfort. Il a ensuite réalisé un master en pharmacologie cardiovasculaire et une thèse d'Université sur les différentes applications de la ventilation liquide totale après l'arrêt cardiaque et l'infarctus du myocarde. Au cours d'un post-doctorat à l'Université de Cambridge (UK), il a travaillé sur les mécanismes physiopathologiques métaboliques lors de l'ischémie-reperfusion. Il est aujourd'hui Maître de Conférences en pharmacologie cliniques à l'Ecole Nationale Vétérinaire d'Alfort

Nos partenaires

Erganeo

Logo d'Erganeo

Cabinet ICOSA

Logo d'ICOSA

L'accélérateur WILCO

Logo de WILCO